Quels sont les aliments à éviter pendant l’allaitement ?

Vous venez d’avoir un bébé ? Félicitations ! Vous pensez sérieusement à allaiter ? Vous avez bien raison ! Mais comme beaucoup de jeunes mamans vous vous demandez s’il y a des aliments à éviter pendant l’allaitement ? Ca tombe bien, cet article répond à vos questions !

Certaines mamans vous diront que vous pouvez manger tout ce que vous voulez, que le bébé a déjà été habitué pendant qu’il était dans votre ventre, etc. D’autres mamans vous diront par contre que leurs bébés ont rencontré pas mal de soucis suite à la consommation de certains aliments…

Pour être sûr de mettre toutes les chances de votre côté, que vous allaitiez ou que vous utilisiez un tire-lait, lisez la suite de l’article !

infographie tire-lait

Liste des aliments à éviter

  • Le café : Même si vous pouvez en boire une à deux tasses par jour, éviter de vider la cafetière car la caféine se mélange au lait maternel et peut sérieusement troubler la qualité du sommeil de votre enfant, voir le rendre irritable… N’oubliez pas que la caféine est aussi présente dans certains sodas, thés et même médicaments !
  • Les épices : On sait, vous adorez manger indien, vous raffolez du curry et vous n’imaginez pas un dessert sans cannelle… Nous c’est pareil ! Mais pourtant, il va falloir vous retenir de manger épicé pendant l’allaitement car les épices peuvent créer des brûlures intestinales et des aigreurs d’estomac très désagréables pour votre enfant.
  • Les agrumes : Mangez 5 fruits et légumes par jour, mais pas d’agrumes ! Ces fruits très acides sont à l’origine de douleurs gastro-intestinales et d’irritations très désagréables pour votre bébé… Favorisez la mangue ou l’ananas à la place !
  • Les cacahuètes : Si vous avez des membres de votre famille qui sont allergiques aux arachides, évitez d’en consommer jusqu’à ce que votre bébé ne sois plus allaité. L’allergène contenu dans les cacahuètes se mélange au lait maternel très facilement… Si vous mangez des cacahuètes, surveillez tout signe potentiel d’allergie (éternuements, gonflements, rougeurs, etc.)

Dans tous les cas, que vous décidiez de consommer ou pas ces aliments, nous vous rappelons que vous devez absolument aller consulter votre médecin dès que vous avez le moindre doute sur l’état de santé de votre enfant.

Lisez également

Partagez votre expérience

Required fields are marked*