Quand aller à la maternité ?

Pour le premier enfant, c’est la question que se posent tous les parents. Quand partir à la maternité ? Quels sont les signes annonciateurs du début du travail ? Et comment réagir le Jour J ?

contractions de travail

Le faux travail

Le terme d’une grossesse se situe entre la 37e et la 41e semaine d’aménorrhées. Pour le premier bébé les parents ont tendance à partir à la maternité un peu trop tôt. Cependant, ces dernières sont souvent de simples contractions dites de Braxton Hicks, observées au cours d’un « faux travail ». En d’autres termes, ce n’est pas encore le jour de l’accouchement ! C’est toujours embêtant d’être déçu qu’il ne se passe rien, quand le moment semble venu. Il est donc important de repérer les signes annonciateurs afin d’éviter les allers et retours à la maternité et même d’y passer plusieurs jours. Néanmoins, vous pouvez vous faire confiance pour savoir à quel moment aller à la maternité.

Les signes de l’accouchement

D’abord, voyons les signes qui annoncent qu’il n’est pas encore urgent d’aller à la maternité comme perdre le bouchon muqueux. Il peut s’évacuer jusqu’à 1 mois avant le terme. Il ferme le col de l’utérus pour le protéger de l’extérieur. Il n’y a pas d’urgence également si la poche des eaux se fissurent . Il faut quand même se faire examiner car il y a des risques infectieux. Cela se traduit par des petites fuites de liquide amniotique. Vous ne pouvez pas les confondre avec des fuites urinaires car ce liquide est inodore et incolore.
Par contre si la poche des eaux est rompue, il faut tout de suite se rendre à la maternité ! C’est une grande quantité d’eau chaude qui coule d’un coup pendant un bon petit moment. Le bébé n’a plus du tout de protection contre le monde extérieur. Également si la fréquence des contractions de l’accouchement sont intenses, régulières et rapprochées. Moins fréquemment il faut consulter urgemment s’il y a des saignements ou encore si vous avez de la fièvre. On n’y pense pas mais quand arrive le jour du terme et qu’il ne s’est toujours rien passé : il faut se rendre à la maternité ou au moins contacter un spécialiste.

Sortez couverte !

Dans le feu de l’action du grand départ, n’oubliez pas votre valise et celle du bébé. Le moyen le plus simple pour s’y rendre reste votre voiture. Ce n’est pas la peine de griller les feux car ce n’est absolument pas le moment d’avoir un accident. Et puis une première naissance prend en moyenne 8 à 10 heures donc peu de risque pour un accouchement sur le trajet. Si vous habitez près de la maternité vous pouvez y aller à pied tranquillement (accompagnée). Il existe également le SAMU et les ambulances privées mais il faut qu’il s’agisse d’une urgence. Prévenir les pompiers est une mauvaise idée car la loi leur dicte de vous amener à la maternité la plus proche même si ce n’est pas celle que vous avez choisie. Il y a transfert de dossier médical, vous ne connaissez pas l’endroit donc encore plus de stress… Enfin, si vous habitez dans une grande ville vous pouvez prendre un taxi. Évitez cependant de préciser que vous êtes enceinte car ils peuvent refuser de vous transporter (même s’ils n’ont pas le droit).

Alors, vous sentez vous plus serein ?

Lisez également

Partagez votre expérience

Required fields are marked*