contraction

C’est quoi les contractions?

Il est normal qu’une femme ait des contractions au cour d’une grossesse mais il faut qu’elles restent rares et non douloureuses. Comment peut-on savoir si cette sensation est une contraction utérine ? Existe-t-il plusieurs sortes de contraction ? Comment reconnaître une contraction ?

contraction

L’utérus qui fait la taille de la paume d’une main va bientôt accueillir un bébé de plus de 3 kilos. Le muscle utérin est élastique, il s’étire et se rétracte : c’est une contraction. Il s’agit d’une vague qui démarre du haut du ventre pour aller vers le bas. Les veines de l’utérus se vident pour se remplir de nouveau avec du sang mieux oxygéné, favorisant ainsi l’étirement de l’utérus vers le bas. Chaque femme les perçoit différemment. Il peut y avoir plusieurs contractions par jour mais il n’y a pas de soucis si le col de l’utérus reste intact.

La douleur est atténuée au cours de la grossesse par une hormone : la progestérone qui est sécrétée par l’ovaire puis par le placenta. Cependant des efforts physiques trop importants peuvent provoquer des contractions douloureuses et ainsi durcir le ventre. Dans ce cas là, il faut s’allonger et se reposer ou encore prendre un bain chaud. En effet, s’allonger permet de réduire la pression sur le col de l’utérus et de détendre les abdominaux. De plus il est préférable de se coucher sur le côté gauche pour une meilleure oxygénation du placenta. Les « vraies » contractions s’intensifient avec de l’eau chaude alors que les contractions « d’entraînement » cessent.

Les « petites » contractions dites contraction de travail ou contractions « d’entraînement » qui ont lieu régulièrement au cours de la grossesse, n’ont rien avoir avec la contraction d’accouchement : le ventre se tend, se durcit et se détend quelques secondes plus tard. Normalement elles ne sont pas trop douloureuses.

Mais alors comment reconnaître les « vraies » contractions ? Si la femme a du mal à s’exprimer, à se concentrer, les respirations sont profondes, les contractions sont douloureuses et régulières, que cela s’accompagne de bouffées de chaleur et d’accélération du pouls : alors il est préférable d’aller rapidement à la clinique. Il s’agit de « vraies » contractions !

Pendant l’accouchement, sous l’effet des contractions, l’utérus produit de l’acide lactique et donc des fortes douleurs. C’est pourquoi une respiration régulière assure une bonne irrigation et une circulation du sang correcte qui diminuent les douleurs…

Lisez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *