La Césarienne

La césarienne est un acte chirurgical pratiqué sur les accouchements qui présentent un risque pour la mère ou l’enfant. Ce geste est-il dangereux ? Dans quelles conditions est-il réalisé ?

Les femmes de plus de 40 ans font deux fois plus de césarienne en raison de leur bébé qui sont souvent plus gros que la moyenne. 2 enfants sur 10 naissent de cette manière. Cette intervention se pratique sous anesthésie locale ou générale.

cesarienne

Elle peut être soit programmée (jamais avant la 38e semaine et demi de grossesse pour la maturité pulmonaire du fœtus) ou d’urgence. Dans ce dernier cas, le travail a déjà commencé et la césarienne est nécessaire afin de  préserver la vie et la santé de la mère et/ou de l’enfant. Elle dure en moyenne une demi-heure.

Quelles sont les raisons d’une césarienne ?

Le bébé peut être trop fragile pour naître par voie basse (prématuré : difficulté respiratoire), mal placé dans le ventre (par le siège, la tête en haut…), bassin de la mère trop étroit, mère malade, herpès vaginal, décollement du placenta, les grossesses multiples (généralement à partir de trois). Pour ces cas-là, la césarienne peut être prévue quelques semaines auparavant. Par contre certains symptômes peuvent se découvrir le jour J, (la césarienne d’urgence) tels que les battements de cœur du bébé diminuant dangereusement, des complications graves (fièvre, toxémie gravidique…), l’accouchement qui ne se déclenche pas, un arrêt de la dilatation du col de l’utérus, un bébé bloqué…

Comment se passe l’intervention ?

La zone du bas ventre est rasée et désinfectée. L’incision horizontale d’une bonne dizaine de centimètres est pratiquée sur la peau, les muscles et l’utérus. Le bébé est sorti ainsi que le placenta. Le cordon ombilical est coupé, le liquide amniotique est aspiré et à la fin tout est recousu. Si la césarienne est sous anesthésie locale (par rachis-anesthésie), le bébé est posé sur le ventre de la mère. Pour l’anesthésie générale, c’est le père qui aura l’enfant en premier. D’ailleurs il ne pourra pas assister à l’intervention au bloc opératoire, sauf dans quelques maternités.

Après la naissance

A la maternité

Le jour de la naissance, la mère ne peut quasiment pas bouger pendant 24 heures. Les sensations de tiraillement et picotement peuvent être fortes pendant plusieurs jours et sont dues à la cicatrisation. Le séjour à la maternité dure 1 semaine contre 3 à 4 jours pour un accouchement classique. La fatigue persiste pendant un bon mois. Il y a souvent un régime spécial pendant quelques jours pour que le transit intestinal se remette en place. La position assise n’est pas très agréable au début. La cicatrice met environ 6 mois pour avoir son aspect définitif (si trop visible : la chirurgie esthétique peut être envisagée).

A la maison

De retour à la maison, il faut se préserver et se reposer. Le conjoint a son rôle à jouer en réconfortant sa compagne. En effet, les mamans ont souvent la sensation de culpabilité de ne pas avoir accouché naturellement. Pourtant c’était la bonne décision : la césarienne a permis que l’enfant naisse en bonne santé et dans de bonnes conditions.

Pour finir, si la césarienne n’est pas due à une particularité anatomique de la mère, les accouchements suivant pourront tout à fait se faire par voie basse.

Lisez également

Partagez votre expérience

Required fields are marked*