medaille de bapteme

Médaille de baptême : 6 idées fausses à son sujet

Elément central dans la tradition catholique, la médaille de baptême est un bijou très riche en symbolique. Elle est traditionnellement offerte à l’enfant au cours de la cérémonie, et représente, entre autres, l’arrivée de l’enfant dans la communauté.

La médaille peut également être offerte lors des baptêmes civils, et revête alors un rôle sentimental avant tout. Cependant, que ce soit pour un baptême religieux ou civil, de nombreuses idées reçues subsistent encore à propos de la médaille.

Dans cet article, découvrez 6 idées préconçues sur ce bijou, et en quoi elles sont erronées ou simplement dépassées.

La médaille doit être offerte uniquement lors d’un baptême

Comme son nom l’indique, la médaille de baptême est traditionnellement offerte lors de cette cérémonie très symbolique. Toutefois, il est parfaitement possible de donner une médaille comme cadeau de naissance, ou même en tant que cadeau d’amitié. Il n’existe évidemment aucune règle à respecter.

La médaille de baptême est avant tout un bijou de toute beauté, riche en signification, que l’on peut faire graver comme bon nous semble. Les occasions pour l’offrir sont donc infinies !

La médaille de baptême est réservée aux cérémonies religieuses

Encore une fois, la médaille est traditionnellement destinée à la cérémonie du baptême. Néanmoins, il est parfaitement courant d’offrir une médaille dans le cadre d’un baptême civil. Il s’agit d’un bijou très sentimental, qui permettra d’immortaliser ce jour.

En même temps, la médaille de baptême a une valeur symbolique, et représente notamment le rôle de la marraine et du parrain vis-à-vis du filleul.

Les symboles laïcs sont uniquement destinés aux baptêmes civils

Il existe deux catégories de symboles pour la médaille de baptême : les effigies religieuses et les représentations laïques. En effet, ces dernières sont généralement offertes pour les baptêmes civils, mais ce n’est pas toujours le cas.

Puisque les symboles laïcs ont souvent aussi une signification chez les catholiques, ils peuvent parfaitement convenir pour un baptême religieux. Dans les faits, il est donc très courant d’opter pour ce type de représentation.

La médaille de baptême doit forcément être faite en or jaune

Au début du siècle précédent, les médailles de baptême étaient majoritairement fabriquées en or jaune, même si elles pouvaient également être faites en argent. Cependant, depuis la redécouverte de l’or blanc, de l’or rose et du nacre en bijouterie, les médailles de baptême ont pu se diversifier fortement.

De nos jours, même si un grand nombre de médailles sont toujours faites en or jaune, l’or blanc est particulièrement apprécié, notamment pour une médaille de baptême garçon. L’or rose, lui, permet de confectionner des médailles très féminines, avec plus de fantaisie.

Bien sûr, on trouve toujours des médailles de baptême en argent, un matériau très apprécié pour son éclat argenté et pour son prix attractif, bien que sa longévité soit inférieure à celle de l’or.

Il ne faut rien graver d’autre qu’une date sur la médaille de baptême

Etant donné que les médailles de baptême ont un diamètre réduit, il est fréquent de faire graver uniquement la date de la cérémonie ou la date de naissance dessus. Cependant, si la taille du bijou le permet, il est parfaitement possible d’inscrire le prénom voire même un proverbe.

La médaille de baptême doit toujours être offerte par la marraine

Enfin, il est de coutume de dire que la marraine doit offrir la médaille de baptême, tandis que le parrain se charge de la chaîne qui lui est associée. Mais bien évidemment, il ne s’agit que d’une tradition, et rien ne vous oblige à l’appliquer à la lettre. Dans la plupart des cas, le parrain et la marraine choisissent, achètent et offrent les deux bijoux ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *