La colique du nourrisson

Tous les parents redoutent les coliques du nourrisson ! On en a tous déjà entendu parler ou on l’a même déjà vécu avec son enfant. Mais qu’appelle-t-on réellement : colique du bébé ? Comment calmer les douleurs ? Et quels sont les symptômes ?

Tout d’abord la colique du nourrisson n’est pas une maladie, c’est un syndrome. Ce n’est pas quelque chose que l’on attrape, votre enfant l’a et puis c’est tout. Il n’y a donc pas de réel traitement. Elle apparaît généralement entre la 2e et la 6semaine et disparaît vers l’âge de 3 mois. Mais comment la reconnaître ? Il s’agit d’un bébé qui dort et se nourrit normalement sauf que généralement bébé pleure après le biberon, vers le début de soirée, sans raison pendant parfois plusieurs heures, et il est très difficile à consoler. Environ 2 enfants sur 10 ont des coliques et donc ces fameux pleurs du soir.  Il n’y a donc rien d’alarmant à ce que votre enfant l’ait, cependant il  faudra vous armer de patience.

En effet, que bébé pleure le soir n’estpas grave mais ça peut durer un peu dans le temps, et c’est très déstabilisant de ne rien pouvoir faire. Mais alors quels sont les signes ? Votre enfant a des gargouillis, des gaz, il replie ses jambes contre son ventre, il se tortille dans tous les sens, ses pleures sont stridents et ne s’arrêtent pas, son visage est tout rouge : on voit qu’il souffre… Les parents se sentent impuissants. En cas de colique de bébé que faire ?

Soulager les coliques de bébé

Il faut avant tout rester calme car plus vous serez nerveux plus votre bébé risque de pleurer. Il faut savoir que pour une vraie colique les pleures durent plus de 3h et plus de 3 jours par semaine. Il existe plusieurs méthodes pour calmer votre enfant.

colique

Remèdes de grands-mères contre la colique du bébé

  • Vous pouvez masser le ventre de votre bébé dans le sens des aiguilles d’une montre. Soit avec vos deux doigts autour du nombril, soit avec la paume de la main avec des cercles plus grands.
  • Vous pouvez également lui donner sa tétine, ça peut l’apaiser
  • Essayez aussi de le bercer sur le ventre
  • Tentez enfin de lui faire faire le « pédalo » avec ses jambes.

Recours à la médecine

  • Parfois une visite chez l’ostéopathe peut aider votre bébé
  • Faire appel à l’homéopathie peut également faire des miracles.
  • Comme médicament anti colique du nourrisson, vous pouvez essayer la calmosine pour bébé

Allaitement et coliques

En plus des coliques que tout bébé peut avoir, il y a trois situations connues chez le bébé allaité qui peuvent entraîner des irritations ou des coliques. Encore une fois, on suppose que le bébé est en bonne santé et qu’il gagne suffisamment.

Allaitement des deux seins à chaque tétée ou un seul sein à chaque tétée

Le lait humain change pendant l’alimentation. L’une des façons dont il change est que, en général, la quantité de graisse augmente à mesure que le bébé draine plus de lait du sein. Si la mère passe automatiquement d’un sein à l’autre pendant l’allaitement, avant que le bébé n’ait « fini » le premier côté, il se peut que le bébé obtienne une quantité relativement faible de gras pendant l’allaitement.

Cela peut entraîner une diminution des calories et donc une augmentation de la fréquence des tétées. Si le bébé boit beaucoup de lait (pour compenser la concentration réduite de calories), il peut cracher. En raison de la teneur relativement faible en matières grasses du lait, l’estomac se vide rapidement et une grande quantité de sucre du lait (lactose) arrive dans l’intestin en même temps.

L’enzyme qui digère le sucre (lactase) peut ne pas être capable de manipuler autant de sucre du lait à la fois et le bébé aura les symptômes de l’intolérance au lactose – pleurs, gaz, explosifs, liquides, intestinaux verts. Cela peut se produire même pendant l’alimentation. Ces bébés ne sont pas intolérants au lactose. Ils ont des problèmes avec le lactose à cause du genre d’information que les femmes obtiennent au sujet de l’allaitement maternel. Ce n’est pas une raison pour passer à la formule sans lactose.

Lisez également

Partagez votre expérience

Required fields are marked*